Ombre + habillement

Holà del sur!

Ah! Le Québec! 10 mois de schnoutte pour 2 mois d’été. Que faisons-nous chers Québécois dès qu’on voit les premiers rayons chauds du soleil? On exhibe toute la peau qu’on veut bien montrer et on se laisse caresser par le soleil, comme lors de retrouvailles après une longue absence.

via GIPHY

Et si on habitait au Guatemala et qu’il faisait soleil 384 jours par année on ressentirait moins le rush de faire un striptease dès le mois de mai (car en avril on ne se découvre pas d’un fil!)

Dans les pays chauds, ils ont compris eux autres. Ils portent des chapeaux et ils sont habillés en long. Oui, en long!
Ceux qui travaillent à la journée longue dehors, ils restent habillés de la tête au pieds. Plus les vêtements sont tissés serrés et foncés, plus ils protègent du soleil.
Si t’es down pour te mettre en bedaine quand tu joues au frisbee dans un parc sans mettre de crème solaire, ce serait peut-être une bonne idée de garder ton t-shirt et de crémer ce qui reste à l’air.
C’est pas mal ça, la meilleure protection contre les rayons UV. Ça et rester à l’ombre.

Entre 10H et 14H, le soleil est à broil et comme tu n’es pas un filet mignon, c’est quand même une bonne idée de ne pas te faire cuire. On te préfère tartare plutôt que rôti.

Un bon truc pour savoir si c’est le temps d’aller faire un tour sous le parasol, c’est si ton ombre est plus courte que toi. C’est le moment où le soleil tape le plus fort.

Nos amis du sud eux-autres qu’est-ce qu’ils font dans ces heures-là ? Ils font la siesta sous le palapa. Y vont se cacher du soleil! Y connaissent ça le soleil, on devrait peut-être faire pareil.

Faisons comme les amigos, ne soyons pas locos, pour une peau en santé, restons habillés.